23 avril 2010

Albert Camus

             "Je n'aime pas parler sérieusement. Parce qu'alors, il n'y a qu'une chose dont on puisse parler : la justification qu'on apporte à sa vie."

[ La mort heureuse - Albert Camus ]

           J'en ai fait la connaissance dans le cadre scolaire, et malgré l'ennui qu'on peut porter aux commentaires et études de ce texte, j'avais accroché à un de ses romans étudiés: La Peste, par la suite, j'ai lu L'Etranger, Le Premier Homme, La Mort Heureuse, L'Exil et le royaume, et évidemment La Chute qui me semble son meilleur écrit. L'auteur peint le portrait de quelques hommes qu'on peut retrouver en chacun de nous, dans une situation quelque peu passéiste mais assez contemporaine pour qu'on puisse se plonger intégralement dans le paysage de chacun de ses livres.

             Je ne sais pas ce qui me plaît dans cet auteur. Son style est simple et pourtant si poétique, vivant, attachant. Son histoire personnelle est également à prendre en compte, ses débuts de journaliste, sa participation à la Résistance, sa tuberculose, sa fin absurde... L'absurde, c'est peut-être ce qui me plaît le plus chez Camus. Certains disent que ses romans ne mènent à rien, mais au contraire, ils mènent à la réflexion sur le cycle absurde qu'est la vie, que tout Homme, bon ou mauvais, est destiné à mourir.

Bon_d_accord__passe_moi_ton_Camus__3_

Posté par Tchoumeries à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Albert Camus

Nouveau commentaire